Comment reconnaître et traiter la malformation des seins tubéreux ?

12 Nov 2019 | Chirurgie mammaire

La poitrine tubéreuse est une malformation du sein d’origine embryonnaire et qui se manifeste chez l’adolescente, au moment de la puberté. L’un des seins, voir les deux, de la poitrine est en forme de tube. On parle également de poitrine tubulaire pour définir cette malformation des seins. 

Cette anomalie dans la forme des seins entraîne souvent des complexes chez les jeunes femmes, et cela dès l’adolescence. Heureusement les chirurgiens esthétiques qui, comme c’est mon cas, sont spécialisés dans la chirurgie mammaire peuvent tout à fait corriger la forme des seins tubéreux et ainsi aider la patiente à mieux vivre son corps.

Vous pensez avoir les seins tubéreux ? Dans cet article je vous aide à y voir plus clair, à identifier si votre poitrine est réellement tubéreuse mais aussi le grade auquel se situe votre malformation. Vous trouverez également quelques informations sur le type d’opérations auquel le chirurgien peut avoir recours en fonction du grade de votre poitrine tubulaire. 

Comment savoir si vos seins sont tubéreux ? 

La poitrine tubéreuse : une malformation des seins qui se révèle chez l’adolescente

Les seins tubéreux correspondent à une malformation mammaire d’origine embryonnaire, c’est-à-dire qui prend son origine lors du développement de l’embryon.

Cette malformation des seins se révèle chez la femme au moment de la puberté et se caractérise par un défaut de croissance des seins.  Elle est due : 

  • en profondeur à des anomalies de la glande mammaire et de ses accroches au muscle pectoral ; 
  •  en superficie à la peau qui empêchent l’expansion de la glande mammaire. 

C’est durant la puberté que s’effectue la croissance des parties inférieures et internes du sein et c’est donc à l’adolescence que la malformation des seins tubéreux apparaît. 

Une poitrine tubéreuse présente un ou des seins en forme de tube

Les seins tubéreux se reconnaissent à leurs formes typiques. La base d’implantation du sein est trop étroite et le sein croît vers l’avant, de façon tubaire. C’est pour cela que l’on nomme également cette malformation : poitrine tubulaire. 

L’anomalie constante, qui est une base d’implantation des seins trop étroite, peut être associée à d’autres anomalies :

  • L’aréole, zone située autour du mamelon, est souvent très large, et « ressort », en raison d’une hernie du tissu glandulaire sous-jacent ;
  • Le sein peut-être trop petit, on parle alors d’hypotrophie mammaire ou au contraire trop important, et il existe souvent une asymétrie de forme et de volume entre les deux seins ;
  • Le sillon sous-mammaire est souvent situé trop haut.

Selon les patientes, la malformation peut toucher un seul des seins ou les deux. 

La fréquence d’apparition des seins tubéreux n’est pas connue car il existe des formes très variées de malformations, de très importantes à très modérées. 

Attention à ne pas confondre seins tubéreux et ptôse mammaire

Il faut distinguer les seins tubéreux, qui sont une malformation mammaire rare avec anomalie de la forme du ou des seins, de la simple ptôse mammaire qui est très fréquente. La ptôse mammaire, qui correspond à un sein tombant, est le plus souvent un effet secondaire qui fait suite à des variations de poids, à une grossesse, à un allaitement. Elle peut également tout simplement se manifester de manière naturelle avec l’âge.

Quels sont les différents grades d’une poitrine tubéreuse ?

Une classification des seins tubéreux est établie en fonction du degré de malformation de la poitrine. L’échelle classe les poitrines tubéreuses selon 3 grades, du 1er qui est modéré au 3ème qui est le plus sévère. 

Seins tubéreux stade 1

Il existe un déficit de la partie inférieure et interne du sein. L’aréole regarde en bas et en dedans. Le bord interne du sein a la forme d’un S italique.

Seins tubéreux stade 2

Il existe un déficit de toute la partie inférieure du sein. Le sein semble alors trop haut situé. L’aréole regarde vers le bas.

Seins tubéreux stade 3

Il existe un déficit de toutes les parties inférieures et supérieures du sein qui est très étroit et prend un aspect de tubercule.

Seins tubéreux stade 1

Grade 1 du sein tubéreux

Seins tubéreux stade 2

Grade 2 du sein tubéreux

Seins tubéreux stade 3

Grade 3 du sein tubéreux

Quelles opérations pour les poitrines tubulaires ? 

Le retentissement psychologique lié à l’apparition de cette malformation des seins en forme de tubes est souvent important pour les patientes dès la puberté et motive la consultation auprès d’un chirurgien mammaire. L’objectif de l’intervention chirurgicale est de donner au sein une forme ronde et naturelle et de corriger l’asymétrie de volume entre les deux seins. 

Chaque patiente est différente et le traitement doit donc être établi au cas par cas, selon le stade de la malformation, l’asymétrie et la taille des seins. 

Les techniques les plus couramment utilisées sont : 

L’augmentation mammaire par prothèse mammaire

Elle permet de corriger des seins tubéreux trop petits. Les prothèses mammaires sont souvent de tailles différentes car il existe souvent une différence de taille entre les deux seins et peuvent être associées à une plastie mammaire pour harmoniser la forme du sein.

L’augmentation mammaire par transfert de graisse ou lipofilling mammaire

Elle permet de modifier la forme du sein et d’apporter du volume de façon naturelle. Cela suppose que la patiente ait assez de graisse à prélever par liposuccion, le plus souvent au niveau du ventre, des hanches ou de la culotte de cheval. Cette graisse est centrifugée ou décantées et réinjectées dans le ou les seins tubéreux au niveau des segments déficitaires à l’aide d’une micro canule. Plusieurs séances sont souvent nécessaires et des gestes de remodelages glandulaires doivent souvent être associés pour arrondir le sein. Le résultat esthétique est naturel, sans corps étranger et stable dans le temps.

La réduction mammaire par plastie mammaire de réduction

A l’inverse, il est parfois nécessaire pour aider à symétriser le résultat, d’avoir recours à une réduction mammaire. C’est notamment le cas pour les seins tubéreux hypertrophiques, ou sur le sein controlatéral.

Quelle prise en charge pour une opération des seins tubéreux ?

Quelle que soit l’intervention, une prise en charge totale de l’hospitalisation et partielle des honoraires chirurgicaux est possible par la sécurité sociale. Le remboursement du coût de l’intervention est plus ou moins complété par votre mutuelle. 

 

Si, à la lecture de cet article, vous pensez effectivement être touchée par la malformation des seins tubéreux je ne peux que vous inviter à prendre rendez-vous avec moi afin de poser un diagnostic et d’identifier ensemble l’intervention qui vous correspondra le mieux.

A noter, vous avez également la possibilité de réserver un créneau pour une téléconsultation directement sur Internet

Docteur Raphaële ROSSARIE
Spécialiste en chirurgie esthétique et médecine esthétique.

CONSULTATION

Lundi mercredi et samedi
sur rendez-vous.

CABINET

11, rue d’Orléans 92200
Neuilly sur Seine

ACCÈS

  Sablons

© DR RAPHAËLE ROSSARIE • 2018