Cicatrices
d

Le chirurgien plasticien est le chirurgien spécialiste de la peau, au même titre que le chirurgien orthopédiste est celui des os et que le neurochirurgien celui du cerveau. Il est donc le spécialiste des cicatrices : Toute plaie profonde et toute chirurgie (même la chirurgie esthétique !) entraîne une cicatrice qu’il est aujourd’hui impossible d’effacer complètement.

La cicatrisation dépend de nombreux facteurs qui ne sont pas tous contrôlables, en particulier la qualité de la peau du patient, ses capacités de régénération, et l’intensité de la réaction inflammatoire qui survient quelques semaines à quelques mois après la plaie ou la chirurgie à l’origine de la cicatrice.

Finalement, la cicatrisation est un processus naturel très long qui évolue pendant plusieurs mois. C’est pendant ces premiers mois que la cicatrice doit être protégée du soleil (sinon elle risque de se « tatouer » définitivement).

Heureusement, même si toute cicatrice est définitive, il est parfois possible de l’améliorer, ou de l’atténuer si elle est particulièrement disgracieuse.

Le but de la chirurgie des cicatrices est de remplacer une cicatrice pathologique anormale (élargie, boursouflée, douloureuse…) par une autre cicatrice, moins visible, en agissant sur les phénomènes de cicatrisation qui peuvent être contrôlés par le chirurgien : la largeur et l’orientation de la cicatrice, la qualité de la suture, l’utilisation éventuellement du laser Urgo Touch en fin d’intervention afin de réduire la réponse inflammatoire.

Mais avant de chercher à améliorer une cicatrice, il faut attendre la fin du processus de cicatrisation, c’est-à-dire environ 6 mois à 1 an.

Cicatrices

Le chirurgien plasticien est le chirurgien spécialiste de la peau, au même titre que le chirurgien orthopédiste est celui des os et que le neurochirurgien celui du cerveau. Il est donc le spécialiste des cicatrices : Toute plaie profonde et toute chirurgie (même la chirurgie esthétique !) entraîne une cicatrice qu’il est aujourd’hui impossible d’effacer complètement.

La cicatrisation dépend de nombreux facteurs qui ne sont pas tous contrôlables, en particulier la qualité de la peau du patient, ses capacités de régénération, et l’intensité de la réaction inflammatoire qui survient quelques semaines à quelques mois après la plaie ou la chirurgie à l’origine de la cicatrice. Finalement, la cicatrisation est un processus naturel très long qui évolue pendant plusieurs mois. C’est pendant ces premiers mois que la cicatrice doit être protégée du soleil (sinon elle risque de se « tatouer » définitivement). Heureusement, même si toute cicatrice est définitive, il est parfois possible de l’améliorer, ou de l’atténuer si elle est particulièrement disgracieuse. Le but de la chirurgie des cicatrices est de remplacer une cicatrice pathologique anormale (élargie, boursouflée, douloureuse…) par une autre cicatrice, moins visible, en agissant sur les phénomènes de cicatrisation qui peuvent être contrôlés par le chirurgien : la largeur et l’orientation de la cicatrice, la qualité de la suture, l’utilisation éventuellement du laser Urgo Touch en fin d’intervention afin de réduire la réponse inflammatoire. Mais avant de chercher à améliorer une cicatrice, il faut attendre la fin du processus de cicatrisation, c’est-à-dire environ 6 mois à 1 an.

Ce qu’il faut savoir sur la chirurgie cicatrices

La cicatrisation dépend de nombreux facteurs qui ne sont pas tous contrôlables : Initialement, le jour de l’ablation des points de suture (au bout d’une à trois semaines selon la localisation), la cicatrice est habituellement discrète, c’est à dire fine et linéaire. Mais dans les 3 à 6 mois qui suivent, les choses peuvent se compliquer pour le patient, du moins en apparence, car la cicatrice devient rouge, dure, légèrement boursouflée, et commence à gratter…

Cette réaction est en réalité parfaitement normale et s’atténue ensuite petit à petit : la cicatrice commence alors à blanchir, à s’aplatir, à s’assouplir, et prend progressivement son aspect définitif en douze mois environ. Même si toute cicatrice est définitive, et qu’elle ne peut pas être complètement effacée, il est souvent possible de l’atténuer si elle est particulièrement visible. Le traitement dépendra alors de la cause de la cicatrice : Dans certains cas, comme par exemple pour les cicatrices d’accident, une opération est nécessaire pour retirer la cicatrice. Dans ce cas, le but est de refermer avec une technique de suture parfaite pour obtenir une nouvelle cicatrice plus discrète.

D’autre techniques, comme le laser, les peelings, le lipofilling de cicatrice et la dermabrasion peuvent atténuer certaines cicatrices du visage, en particulier les cicatrices d’acné sur lesquelles on peut obtenir de très bons résultats. Enfin, les peaux noires ou asiatiques peuvent développer des cicatrices très boursouflées que l’on appelle cicatrices « chéloïdes » : dans ce cas, le meilleur traitement est de retirer partiellement la cicatrice en associant des injections de corticoïdes directement dans la cicatrice. Mais encore aujourd’hui, certaines cicatrices ne peuvent pas être retirées. Il faut apprendre à vivre avec et à leur trouver du charme, une sorte de « marque de fabrique » qui nous caractérise et qui nous rend uniques en révélant le récit de notre vie…

Les étapes de la chirurgie cicatrices

I

Avant la chirurgie cicatrices :

Avant de réaliser une chirurgie des cicatrices, une consultation de chirurgie plastique esthétique est indispensable. La consultation de chirurgie vise à réaliser un examen clinique complet pour établir les modalités de réalisation de la chirurgie des cicatrices et éliminer les contre indications éventuelles. L’intervention de chirurgie des cicatrices pourra comprendre plusieurs gestes complémentaires : reprise d’une cicatrice élargie et refection des sutures plan par plan, lipofilling pour relever une cicatrice déprimée ou rétractile, lambeau local pour modifier l’orientation d’une cicatrice, dermabrasion chirurgicale, laser Urgo Touch pour diminuer la réaction inflammatoire, injection de corticoïdes pour réduire une cicatrice chéloïde…

Une consultation d’anesthésie est obligatoire avant toute opération nécessitant une anesthésie générale ou en demi-sommeil. Vous devrez vous y rendre avec les résultat des analyses sanguines qui vous ont été prescrites lors de la consultation de chirurgie. Des photographies sont également réalisées lors de la consultation de chirurgie préopératoire.

I

Pendant la chirurgie des cicatrices :

Selon le type d’intervention de chirurgie de cicatrice réalisée, l’opération peut se dérouler au cabinet de médecine esthétique ou peut nécessiter une hospitalisation, le plus souvent courte en ambulatoire (entrée à la clinique le matin de l’opération et sortie le jour même), à la clinique Pierre Cherest de Neuilly-sur-Seine. L’intervention de chirurgie de cicatrice peut se dérouler sous simple anesthésie locale si la cicatrice est de petite taille. Elle peut parfois nécessiter une anesthésie générale ou en “demi-sommeil” si la zone à traiter est plus étendue.

I

Après la chirurgie des cicatrices :

Après l’intervention de chirurgie des cicatrices, vous pouvez rentrer à la maison et reprendre la plupart de vos activités habituelles. Des pansements devront être réalisés quotidiennement jusqu’à l’ablation des fils. Il faudra attendre entre 7 jours et 2 mois suivant le type de chirurgie qui a été réalisée pour reprendre une activité sportive. Les douleurs sont le plus souvent modérées et bien soulagées par des antalgiques de niveau faible ou intermédiaire. Les fils sont retirés au cabinet de consultation entre 7 jours pour la chirurgie du visage et 15 jours pour les autres localisations.

Je souhaite prendre un rendez-vous avec le docteur Raphaële ROSSARIE.

Les autres interventions

LÉSIONS CUTANÉES

Le chirurgien plasticien peut réaliser des interventions de chirurgie cutanée comme le retrait de lésions cutanées

CICATRICES D’ACNÉ

Les cicatrices d’acné peuvent être atténuées par des traitements de chirurgie cutanée

Docteur Raphaële ROSSARIE
Spécialiste en chirurgie esthétique et médecine esthétique.

CONSULTATION

Lundi mercredi et samedi
sur rendez-vous.

CABINET

11, rue d’Orléans 92200
Neuilly sur Seine

ACCÈS

  Sablons

© DR RAPHAËLE ROSSARIE • 2018