FAQ

Quels sont les risques d’une augmentation mammaire par prothèses ?

Pendant de nombreuses années, le gel de silicone a été accusé de causer différents troubles comme des maladies auto immunes ou rhumatologiques. Plusieurs études l’ont finalement lavé de tout soupçon. Le risque de rupture de la poche de gel de silicone est aussi minime. D’autre part les implants mammaires en silicone présentant une enveloppe lisse ou micro texturée n’augmentent pas le risque de carcinome du sein. Il a été décrit avec les implants mammaires présentant une enveloppe macro texturée de très rares cas de lymphome du sein.

Le risque est très faible puisqu’il est compris entre 1 cas sur 500 000 et un cas sur 3 millions de patientes. Néanmoins pour s’affranchir de ce risque, le Dr Rossarie privilégie la pose de prothèses mammaires lisses.

Les risques principaux liés à l’opération de prothèses mammaires sont :

  • l’hématome ou poche de sang : ce risque est diminué par la mise en place de drains qui restent en place généralement la première journée et la première nuit après l’opération.
  • la coque, qui est une capsule qui peut se former à distance autour de la prothèse. Ce risque est augmenté chez les patientes fumeuses ou présentant des antécédents de radiothérapie du thorax en cas d’antécédent de cancer du sein.
  • l’infection, qui est estimée à moins de 1%
  • la sensation de plis sous la peau dus à la prothèse mammaire, surtout avec les implants en sérum physiologique.
  • le déplacement ou la rotation de l’implant en cas de prothèse mammaire anatomique, pouvant être à l’origine d’une asymétrie mammaire.

Docteur Raphaële ROSSARIE
Spécialiste en chirurgie esthétique et médecine esthétique.

CONSULTATION

Lundi mercredi et samedi
sur rendez-vous.

CABINET

11, rue d’Orléans 92200
Neuilly sur Seine

ACCÈS

  Sablons

© DR RAPHAËLE ROSSARIE • 2018