Chirurgie de la vulve : quand et pourquoi avoir recours à une nymphoplastie ?

3 Août 2020 | Chirurgie intime

La nymphoplastie, ou labiaplastie, est une opération qui vise à corriger une hypertrophie des petites lèvres. Pour faire simple, c’est une chirurgie de réduction des lèvres génitales.

En effet, chez certaines femmes les petites lèvres présentent une taille importante. Lorsqu’elles dépassent des grandes lèvres cela peut occasionner des douleurs et/ou des complexes. Il est alors nécessaire d’avoir recours à une intervention de chirurgie génitale féminine : la nymphoplastie. Dans cet article, je vous propose un tour d’horizon des questions que mes patientes me posent régulièrement sur cette technique.

Comment savoir si mes petites lèvres génitales sont trop grandes (hypertrophie) ?

En moyenne, les petites lèvres mesurent 4,3 cm. Les plus petites mesurent 0,5 cm mais les plus grandes peuvent atteindre 10 cm. Le fait qu’elles dépassent par rapport aux grandes lèvres peut être à l’origine de douleurs génitales. On parle alors d’hypertrophie. Elle apparaît à la puberté sans cause déclenchante. Elle peut parfois être aggravée par un accouchement ou lors de la ménopause.

Cette hypertrophie de vos lèvres génitales est donc constitutionnelle et ne guérit pas seule. En cas de douleurs ou d’un inconfort physique secondaire liés à vos petites lèvres, il est nécessaire de consulter un chirurgien plasticien pour envisager une nymphoplastie

Quand consulter pour une nymphoplastie ?

Si vous ressentez : 

  • Des douleurs lors de la pratique d’un sport comme l’équitation,
  • Une gêne et un inconfort au quotidien : irritations et gonflements douloureux,
  • Des douleurs lors des rapports sexuels,
  • Une gêne à l’habillement : maillot de bains, jean serré, sous-vêtements
  • Une gêne psychologique à se déshabiller devant votre partenaire,
  • Une asymétrie (une seule de vos petites lèvres est trop longue),

Il peut être utile de consulter un chirurgien esthétique qui pratique des intervention relevant de la chirurgie de l’intime pour une labiaplastie.

A partir de quel âge peut-on avoir recours à une opération des lèvres génitales ?

Les femmes de plus de 18 ans qui présentent une gêne, des douleurs ou un inconfort chronique lié à la taille excessive de leurs lèvres génitales peuvent tout à fait se faire opérer des petites lèvres. 

Entre 16 et 18 ans, l’opération est possible uniquement en cas d’hypertrophie importante ayant un retentissement psychologique fort ou à l’origine de douleurs chroniques. Dans ce cas, l’accord des deux parents est obligatoire pour pratiquer l’intervention. 

Comment se passe une labiaplastie ?

L’opération de nymphoplastie, qui vise à réduire la taille des petites lèvres génitales, se déroule sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale selon la préférence de la patiente. Elle n’est pas douloureuse et dure environ 30 à 40 minutes et le retour à la maison se fait le jour même, quelques heures après l’opération.

Quelles sont les suites de l’intervention chirurgicale ?

Après une nymphoplastie, les douleurs sont modérées et bien calmées par la prise d’antalgiques simples (le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens – AINS– comme l’ibuprofène)

Les petites lèvres génitales sont gonflées pendant quelques jours et il peut exister des bleus et de petits saignements. Des soins locaux quotidiens sont alors nécessaires, avec un gel nettoyant pour la toilette intime et l’application de vaseline.

Les fils disparaissent en 3 semaines environ. Les rapports sexuels sont contre-indiqués pendant 3 à 4 semaines environ.

L’opération est-elle efficace pour réduire la gêne au niveau des lèvres vaginales ?

Il faut patienter 2 à 3 mois après l’opération pour obtenir le résultat final, en raison de l’oedème et des bleus qui sont à l’origine d’une tuméfaction, c’est-à-dire d’un gonflement, de la zone opérée les premiers jours. 

Le taux de satisfaction de cette opération est très important : les patientes décrivent une disparition des douleurs et de la gêne fonctionnelle, une amélioration de leur fonction sexuelle et sur le plan psychologique un gain en assurance et une amélioration de l’estime de soi !

Quelles sont les contre-indications à une nymphoplastie ?

L’opération est déconseillée aux patientes de moins de 16 ans ainsi qu’aux patientes fumeuses. Il est en effet conseillé d’arrêter de fumer 1 mois avant l’intervention.

Quel est le prix d’une nymphoplastie ?

L’opération coûte entre 900 et 2000 euros. Le prix varie en fonction de l’anatomie de chaque patiente. Lors de votre première consultation votre médecin pourra vous établir un tarif personnalisé. Une prise en charge partielle par la sécurité sociale, éventuellement complété par votre mutuelle, peut être envisagée. 


J’espère avoir répondu à la plupart de vos questions à travers cet article. Si ce n’était pas le cas ou si vous souhaitez avoir recours à un nymphoplastie en région parisienne n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec moi. Je pourrais ainsi vous accueillir dans mon cabinet de Neuilly-sur-Seine afin d’en échanger avec vous. 

Docteur Raphaële ROSSARIE
Spécialiste en chirurgie esthétique et médecine esthétique.

CONSULTATION

Lundi mercredi et samedi
sur rendez-vous.

CABINET

11, rue d’Orléans 92200
Neuilly sur Seine

ACCÈS

  Sablons

© DR RAPHAËLE ROSSARIE • 2018