Le chirurgien plasticien est le spécialiste des cicatrices.

Il faut savoir que toute plaie profonde et toute chirurgie (même la chirurgie esthétique !) entraîne une cicatrice qu’il est aujourd’hui impossible de supprimer complètement.

On ne sait pas encore très bien ce qui fait qu’une cicatrice sera « belle » ou « moche » car la cicatrisation dépend de  nombreux facteurs qui ne sont pas tous contrôlables. La seule chose que le chirurgien peut maîtriser c’est la technique de la suture… mais la qualité de la peau du patient et ses capacités de régénération sont au moins aussi importants dans le processus de cicatrisation.

Finalement, la cicatrisation est un processus naturel très long qui évolue pendant plusieurs mois. C’est pendant ces premiers mois que la cicatrice doit être protégée du soleil (sinon elle risque de se tatouer définitivement).

Heureusement, même si toute cicatrice est définitive, il est souvent possible de l’améliorer, ou de l’atténuer si elle est particulièrement disgracieuse.

Le but est de remplacer une cicatrice pathologique anormale (élargie, boursouflée, douloureuse…) par une autre, moins visible. Mais avant de chercher à retirer une cicatrice, il faut attendre la fin du processus de cicatrisation, c’est-à-dire environ 1 an.

Le traitement dépend de la cause de la cicatrice :

– Dans certains cas, comme par exemple pour les cicatrices d’accident, une opération est nécessaire pour retirer chirurgicalement la cicatrice défectueuse et refermer avec une technique de suture parfaite pour obtenir une nouvelle cicatrice plus discrète.

– Pour les cicatrices plus étendues, comme par exemple les séquelles de brûlures, le chirurgien peut être amené à utiliser des techniques plus complexes comme des greffes de peau : un « patch » de peau saine est prélevé ailleurs sur le corps du patient (le plus souvent à l’intérieur de la cuisse ou sur la tête pour laisser le moins de marques possible) et est suturé à la place de la cicatrice. Comme la peau provient de la même personne il n’y a pas de risque de rejet.

– D’autre techniques, comme la dermabrasion peuvent considérablement atténuer certaines cicatrices du visage, comme les cicatrices d’acné.

– Enfin, les peaux noires ou les asiatiques peuvent développer des cicatrices particulières, très boursouflées et parfois très invalidantes dites « chéloïdes » : Dans ce cas, le meilleur traitement est de retirer partiellement la cicatrice en associant des injections de corticoïdes directement dans la cicatrice.

 

Sur le blog :

Peut-on retirer ou effacer une cicatrice ?