augmentation mammaire Paris

L’augmentation mammaire par prothèses est la chirurgie esthétique permettant de traiter l’hypoplasie mammaire (insuffisance de volume des seins). Cette insuffisance peut être présente dès la puberté ou apparaître à la suite d’un amaigrissement ou d’un allaitement. Elle peut être isolée ou associée à un affaissement de la glande et une distension de la peau, la ptôse mammaire. Des seins de petit volume peuvent présenter une simple gène lors de l’habillement par exemple, mais peuvent également réaliser un véritable complexe dans l’intimité, ou dans la vie quotidienne.

L’opération d’augmentation mammaire

L’opération d’augmentation mammaire consiste à corriger le volume des seins par la mise en place de prothèses (implants) sous la glande mammaire ou sous le muscle pectoral. Il peut s’agir selon le souhait de la patiente de prothèses mammaires en silicone, ou de prothèses mammaires remplies de sérum physiologique. Le choix de la taille et de la forme de l’augmentation mammaire (implant mammaire de forme ronde ou de forme anatomique) se fait au cours de la consultation selon les désirs de la patiente et en fonction de sa morphologie.

L’opération d’augmentation mammaire se déroule sous anesthésie générale et dure environ 1 heure 30 à 2 heures. Vous restez hospitalisée le plus souvent un jour et une nuit (entrée à la clinique le jour de l’opération et sortie le lendemain matin).

Les suites de l’opération de prothèses mammaires

La cicatrice mesure 3 à 5 cm et peut être située sous l’aréole, sous le sein (dans le pli sous-mammaire) ou sous l’aisselle. Elle est définitive mais le plus souvent très discrète et s’estompe avec le temps. Le choix de la cicatrice est fait en consultation avec le chirurgien et est déterminé selon votre morphologie.

Un traitement antalgique pendant quelques jours est systématique après l’opération car il est courant, durant les premières 48 heures, surtout lorsque les implants sont placés derrière le muscle grand pectoral, de ressentir une douleur associée à une sensation de tension au niveau de la poitrine. Les seins peuvent présenter un oedème (gonflement), des ecchymoses (bleus), et être un peu tendus pendant la première semaine, puis ils prennent progressivement leur forme définitive, souple et naturelle, au bout de un ou deux mois.
Un soutien-gorge assurant une bonne contention et sans armatures métalliques (type soutien-gorge utilisé pour le sport) doit être porté pendant un à deux mois après l’opération.

Il est conseillé d’éviter les grossesses dans les 2 ans qui suivent l’intervention pour éviter de détériorer le résultat esthétique de l’intervention. Quant à l’allaitement, il reste souvent possible après l’intervention, mais cela n’est n’est pas assuré.
Le risque de cancer du sein n’est pas augmenté et la surveillance des seins par mammographie dans le cadre du dépistage systématique du cancer du sein n’est pas ou peu perturbée par la plastie mammaire de réduction. Il est conseillé de pratiquer une mammographie de référence quelques mois après l’intervention.